Mode de fonctionnement des bas de contention

Plusieurs questions se posent sur le mode de fonctionnement des dispositifs de compression. Mais en général, il se répartit dans deux groupes. D’une part, il y a les accessoires exerçant une contention dégressive et ceux avec une compression progressive. Les deux exercent une pression plus ou moins importante sur les muscles. Mais lequel de ces deux produits choisir ?

Bas de contention

Les dispositifs de compression avec une action dégressive

Ces bas de contention sont les plus courants. Ce sont les accessoires recommandés par les professionnels de santé en tant que dispositifs médicaux pour résoudre une insuffisance veineuse ainsi que les autres pathologies de même type. Les collants, les chaussettes ou les bas de compression dégressifs, peu importe leur classe, exercent une pression importante au niveau des chevilles qui s’affaiblit progressivement en remontant. Les collants élastiques portés par les femmes enceintes entrent dans cette catégorie. Il en est de même pour les bas recommandés à ceux ou à celles qui souffrent de varices, de phlébite ou de jambes lourdes. Pour un homme sportif, porter des chaussettes de contention devient un plaisir et non une contrainte. En effet, ce dispositif astucieux le soulage des éventuels élongations, crampes ou courbatures après un effort physique important. Que ce soit pour le modèle pour homme ou pour femme, les utilisateurs ont le choix entre un dispositif de compression classique ou pieds nus.

Les bas de contention avec une action progressive

Les accessoires de contention qui entrent dans cette catégorie se présentent le plus souvent sous forme de manchon c’est-à-dire une chaussette sans pied. Portés habituellement par les sportifs, ils exercent une forte pression du côté de la jambe et se relâchent au niveau des chevilles. Ces dispositifs ont toujours pour principale mission de dynamiser le retour veineux. Mais en plus, ils accélèrent l’évacuation des toxines et des acides lactiques du corps, réduisant par conséquent les risques de crampes. Comme les muscles sont bien maintenus en place, il n’y aura pas de mouvements oscillatoires. Ils prennent également le rôle de régulateur thermique pour éviter la surchauffe de la masse musculaire.

Quelques conseils concernant le choix d’un dispositif de contention

Chaque fabricant utilise leurs propres technologies pour façonner ses bas de contention donc il faudra prendre le temps de voir les offres disponibles pour trouver l’accessoire adapté à son cas. Pour les sportifs, il existe deux types de chaussettes élastiques : celles qui se portent uniquement pendant l’effort physique et celles qui s’utilisent lors de l’activité physique et pendant la récupération. Pour choisir un bas de contention en tant que traitement médical, il vaut mieux demander conseil au médecin avant de faire son achat. Même si les athlètes de haut niveau ont adopté ce dispositif, il est préférable de ne les enfiler que si on en a vraiment besoin. Le manchon est par exemple inutile chez une personne qui est encore dans la fleur de l’âge. En cas de doute sur le choix des bas de contention, il ne faut pas hésiter à tester les deux catégories et voir laquelle correspond le mieux à ses besoins.